Le MOT est une unité de base dans la grammaire.

Le mot écrit, est souvent délimité par des espaces qui indiquent le début et la fin du mot. Cela est vrai pour le français, l’anglais et souvent pour l’innu. Toutefois, il peut y avoir des exceptions, en français (par exemple, chemin de fer, bande dessinée, pomme de terre) et en innu (nika atussen je travaillerai), où des mots complets peuvent inclure des espaces (ou des blancs).

Les mots graphiques simples en innu s’écrivent sans espace ni traits d’union :

akup manteau   akupa manteaux
mitshuap maison   mitshuapit dans la maison
niminushim mon chat   minushat chats
utapan auto   utapaniss petite auto
nitatussen je travaille   tshinikamutan nous avons chanté

Dans certains cas, on utilise des traits d’union. Il s’agit alors de mots composés :

mishta-min orange   nimińu-tutuau je le traite bien
ishkuteu-ush bateau à moteur   atiku-uiash viande de caribou

Dans d’autres cas, il n’y a pas de trait d’union, mais un blanc (espace) ou même plusieurs, à l’intérieur d’un seul mot. Ainsi, les exemples suivants sont des mots contenant des espaces :

nika atussen je travaillerai
tshui mitshishun tu veux manger
tshika ui mitshishun tu voudras manger

Dans ces exemples, il s’agit de verbes dont le début est déterminé par la présence du préfixe de personne, et la fin, par le suffixe de personne.