Observation
Ka-uapamaua. C’est comme si elle le voit. / C’était comme si elle le voyait.

L’indépendant (indicatif) perceptif ou subjectif (№ 02) est souvent caractérisé par la présence  de la particule ka- devant le verbe. Cette conjugaison (№ 02) s’emploie de plusieurs façons. Elle sert à décrire des choses qui se passent dans un rêve ou dans une vision.

Ka-nimitshishunaua eukuan eshinaman. Je mangeais dans mon rêve.

Un autre emploi assez courant est de créer des propositions relative du type celui-là ou celle-là parmi d’autres. Dans ce cas, le  ka- est obligatoire.

ne napeu ka-taua. L’homme (parmi d’autres) qui était présent.

Lien au guide de conjugaison.